SFR coache votre entretien d’embaucheSFR coaches your job interview

SFR vient de créer le buzz grâce à un serious game qui prépare les jeunes en difficulté à leur premier entretien d’embauche. Une initiative louable qui n’oublie cependant pas les intérêts communicationnels de la marque…

Je vous en pris asseyez vous…

Beaucoup de professionnels le reconnaissent : il est difficile, voire impossible, de maîtriser les us et coutumes du monde du travail dès son premier entretien d’embauche. C’était sans compter le jeu sérieux Mon entretien d’embauche qui est là pour éviter aux futurs candidats la panne devant le recruteur.

Commandité par SFR, le jeu s’appui sur les valeurs philanthropiques portées par l’entreprise, à savoir la solidarité et stabilité. Ce fut d’ailleurs pour elle l’occasion de le mettre en démonstration lors de la journée Passerelles vers l’emploi durable, un événement consacré aux jeunes des structures d’insertion.

Mais à y voir de plus près, les mauvaises langues diront que Mon entretien d’embauche sert avant tout une cible de consommateurs plutôt volatile et difficile à fidéliser pour la marque au carré rouge. Le serious game jouerait donc un rôle commercial qui, il faut le dire, transparait tout au long du jeu (musique SFR, logo omniprésent…). Sachant que le jeu s’avère très utile et répond à une véritable demande des institutions, on peut néanmoins ne pas en tenir rigueur.

Embauché !

Qu’en est-il des qualités intrinsèques du jeu ? Sachez que rien n’a été laissé au hasard. Le travail de collaboration avec les professionnels des Ecoles de la 2e Chance et des EPIDES, partenaires du projet, a porté ses fruits. L’ensemble est réellement documenté et les plus rôdés des joueurs découvriront tout de même quelques astuces pour améliorer leur entretien.

D’ailleurs, comme dans la réalité, le jeu ne nous épargne aucune des étapes du périple de l’accession à l’emploi : le choix de l’annonce, le stress de la préparation, les imprévus et, enfin, le grand moment… l’entretien ! Mention spéciale au niveau de l’offre d’emploi qui conditionne l’avatar du joueur : soit un jeune homme qui souhaite devenir vendeur, Omar, soit Axelle qui veut se lancer dans la restauration afin de préparer son bac pro en alternance. Bref, l’ensemble des scénarii du jeu transposent le joueur dans des scènes de vies concrètes qui facilitent la projection et l’apprentissage. À la fin du niveau, un tableau récapitulatif indique au joueur ses points forts et ses faiblesses selon quatre thématiques : préparation, motivation, adaptation et politesse.

En dépit des qualités du jeu, le bât blesse au niveau de l’originalité du gameplay puisqu’il s’agit d’une succession de questions/réponses. En gros, on répond bien, on gagne des points ; on répond mal, on en perd. Basique.

Le principal est là : Mon entretien d’embauche démontre intelligemment qu’un serious game peut être à la fois bénéfique pour les utilisateurs et pour l’image de marque du commanditaire. Une belle réussite !

Plus d’infos sur : http://monentretiendembauche.sfr.com/

SFR has just created a buzz with its serious game preparing struggling young people to their first job interview. A commendable initiative that does not forget however the communication interests of the brand…

Please, sit…

Many professionals agree: it’s difficult, almost impossible, to master the ways and customs of the professional world from the first job interview. That was up until now, with the serious game Mon entretien d’embauche (My Job Interview) the future applicants will be prepared when they face their next interviewer.

Commissioned by SFR, the game is based on the philanthropic values bore by the company, that is to say solidarity and stability. During the event Passerelles vers l’emploi durable (Link to sustainable employment) – an event dedicated to young people coming from integration structures – SFR had the occasion to show what they are made of.

But if we have a closer look, scandalmongers would probably say that Mon entretien d’embauche is mainly a tool to targeting a segment of consumers rather temperamental and hard to secure loyalty to the brand from. Thus, the serious game plays a business function, which is quite apparent throughout the game (SFR jingle, logo everywhere,…). Nonetheless, the game is useful and feel a real need institutions have, so the small commercial flaw can be overlooked.

Hired!

So what of the intrinsic qualities of the game? Know that nothing has been left to chance. The collaborative work of professionals from Ecoles de la 2e Chance and EPIDES, project partners, has been positively productive. The whole is well documented and the most seasoned players will still find some tips to better their interviews.

Besides, very much like the real world, the game have you go through every step to getting a job: ad picking, preparation stress, unexpected problems and finally, the big show… an interview! Special mention for the job ad determining the player: either a young man wishing to be a salesperson , Omar, or Axelle that’d like to begin a career in catering in order to prepare her baccalaureate within a work-study program. In short, the game scenarios have the player going through real life situations that serves well identification and learning. At the end of the level, a sum-up table give the player its weaknesses and strengths divided in 4 different themes: preparation, motivation, adaptation and politeness.

Despite qualities the game has, the gameplay isn’t very original, only a stream of questions and answers. It’s more or less answer well get points, or don’t and loose some. Quite basic.

However, the main thing is present: Mon entretien d’embauche cleverly shows that a serious game can be beneficial both for users and the brand image of the commissioner. Quite a success!

To try the game: http://monentretiendembauche.sfr.com/

3 Comments

  1. Apparemment ce jeu n’est pas une réussite. Christian Gayton, Président de Qoveo a expliqué au public pendant 20 minutes tous les mauvais aspects et les erreurs de conception de ce jeu lors de la conférence seriousgame « démêler les vrais usages de l’ivraie » au Forum e-Learning Tunisie 2012 au début du mois d’octobre.

    Il a pris ce jeu en exemple de ce qu’il ne fallait pas faire et à longuement décortiqué les erreurs d’analyse du public, les problèmes de conception… D’après lui, ce jeu serait une catastrophe : pas adapté au public cible et quasiment injouable…

    Cet avis est-il partagé ?

  2. Personnellement je pense que c’est une très bonne initiative ce petit jeu vu le grand problème qu’on croise lors de nos premiers entretiens d’embauche. Ce jeu est une excellente préparation dans le but de ne pas bâcler cette étape. Je vous remercie enfin pour cette superbe découverte.

  3. Pour compléter cette application, en voici 3 qui fonctionnent sur téléphone (iOS et Android)
    Elles s’appellent Négo’ Recrut’ et Quiz

    Voici les liens pour les téléphones Apple :
    https://itunes.apple.com/fr/app/citejob-nego/id425157877?mt=8
    https://itunes.apple.com/fr/app/citejob-recrut/id425154247?mt=8
    https://itunes.apple.com/fr/app/citejob-quiz/id427774150?mt=8

    Et la page pour les téléphones Android
    https://market.android.com/search?q=cit%C3%A9job+daesign&so=1&c=apps

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*